PUBLICITE
 

”Espoir” Nous devons rester libre. Mais, peut-être pas en Algérie. Anouar Rahmani et Abdellah Taïa nous parlent.

, par lemarquis

La rédaction d’Inverti a juste une colère froide, une fois encore, une fois de trop. Aimer, en quoi est ce compliqué ? Anouar Rahmani, écrivain,, le 17 février en Algérie doit comparaître devant un tribunal pour avoir ”offenser” le pouvoir en place. Son tord ? Avoir réclamé que les personnes de même sexe (...)

Voir en ligne : https://actu.inverti.fr/actualites-...

PUBLICITE