PUBLICITE
 

À Paris, des artistes LGBT+ racisé.e.s se réapproprient le hip hop et le rap

, par Floriane Valdayron

Si les artistes LGBT+ souffrent encore d’une invisibilisation dans le rap et le hip hop français, certain.e.s n’ont pas peur de se faire entendre pour dénoncer les oppressions subies au quotidien ou revendiquer leur sexualité. Ces vingtenaires se réapproprient les genres musicaux qui ont accompagné (...)

Voir en ligne : https://www.komitid.fr/2019/06/12/a...

PUBLICITE